06 86 75 84 34 contact@daniellegruais.fr

Nettoyage karmique

La libération karmique est une thérapie se situant dans la compréhension pragmatique de la loi de causes à effets et du karma, pour se libérer des entraves et des tendances karmiques. Elle est basée sur la méditation introspective Vipassana (Vision pénétrante), appuyée par l’hypnose et le Reiki, ou d’autres techniques énergétiques.

La compréhension du karma permet d’appréhender ce qui caractérise un individu, ce qui lui est inhérent, propre, ce qui est à l’origine de sa constitution physique, émotionnelle, psychique, spirituelle… ce qui est conditionné dans le moi. Il vise aussi à appréhender les coproductions avec d’autres (interdépendance). Cette approche pragmatique du karma permet d’influencer et modifier le cours du karma. Pour cela, le regard est orienté à l’intérieur même du courant de conscience. Nous reconnaissons habitudes, tendances et développons ainsi la conscience de soi, du mode de fonctionnement interne et décidons d’agir différemment pour devenir une autre personne, selon notre perspective.

La karmathérapie, dans cette compréhension, se base sur une connaissance de la création et de la dissolution du karma, de l’existence humaine, des causes de renaissances et des existences conditionnées en général tels qu’enseignés par Bouddha.

Pour cela le thérapeute amène le patient dans un état modifié de conscience pour laisser venir les images et les vieilles mémoires. La conscience distille un “médicament” amenant la libération. On activera alors les qualités transcendantes, antidotes aux émotions perturbatrices causes des karmas négatifs, pour aider le patient à nettoyer durablement un continuum de conscience.

Cette pratique est basée sur la méditation introspective autrement appelée Vision Pénétrante (Vipassana en Sanskrit, Lhaktong en tibétain). Pour amener cette profondeur et travailler en état modifié de conscience, plusieurs techniques peuvent être utilisées : la méditation guidée, l’hypnose, les soins énergétiques, le Reiki…

Souvent le travail s’initie à partir d’une souffrance actuelle, d’un état perturbant récurrent. On remonte ensuite à la source, en passant par des ressentis qui sont libérés immédiatement ou, de façon plus profonde, à travers des mémoires de vies antérieures et des karmas entremêlés.